Événement

Histoire et mémoire - Conférences Vincent Wright volume 3

Vient de paraître le septième volume de la collection « Histoire et mémoire » du Comité d’histoire du Conseil d'État et de la juridiction administrative. Cet ouvrage rassemble les conférences prononcées entre 2015 et 2018, dans le cadre du cycle « Vincent Wright ». Les historiens, juristes et acteurs de la vie administrative contemporaine qui en sont les auteurs abordent une grande variété de sujets, du Moyen Âge à nos jours.

L'histoire institutionnelle au Moyen Âge et à l'époque moderne est abordée, avec la justice royale et la construction de l'Etat en France aux XIIIe-XVe siècles, le Conseil du Roi sous François Ier, ou encore l'expérience de la polysynodie, qui offre un point de vue privilégié pour comprendre le fonctionnement de l'État et de son administration à l'aube du Siècle des Lumières.

Au XIXe siècle, le Conseil d'État, toujours placé à proximité du pouvoir politique central, est menacé dans son existence à chaque changement de régime. Toutefois, les membres du Conseil d'État de 1848, pour la plupart présents sous la Monarchie de Juillet, continuent à assurer leurs fonctions avec professionnalisme. Par ailleurs, la Haute Assemblée, prenant le relais des anciens parlements, perpétue l'héritage du gallicanisme en défendant l'indépendance de la France à l'égard de la papauté et en assurant la subordination de l'Église de France à l'État.

Pour le XXe siècle,  cinq conférences concernent  les deux conflits mondiaux. Comment le Conseil d'État, confronté aux exigences de l'action et aux contraintes de la Grande Guerre, a-t-il pu, dans ces circonstances, remplir ses missions ? Comment la Grande Guerre a-t-elle apporté une consécration juridique à la pension militaire et quel a été l'apport du Conseil d'État dans l'émergence du droit à réparation ? Quel rôle la Haute Assemblée a-t-elle joué dans le processus de retour à la France des départements d'Alsace-Lorraine en 1918 ? Comment l'Ordre des avocats au Conseil d'État et à la Cour de cassation a-t-il su répondre aux attentes de la Nation en guerre, aussi bien entre 1914 et 1918 qu'entre 1940 et 1944 ?

L'ouvrage accorde enfin une large place aux approches biographiques, qu'il s'agisse de René Worms, sociologue et juriste, témoin privilégié des grandes heures du développement du droit administratif, de Prosper de Chasseloup-Laubat, auditeur dès 1828, maître des requêtes en 1830, conseiller d'État et ministre présidant en 1869, de Marie-Aimée Latournerie, huitième femme entrée au Palais-Royal, ou de Jean-Louis Dewost, jurisconsulte du Conseil des ministres de la Communauté économique européenne de 1973 à 1987 puis directeur général du service juridique de la Commission européenne de 1987 à 2001

Les conférences « Vincent Wright » reflètent  la diversité des thèmes abordés par le Comité d'histoire et  s'adressent à un public varié : étudiants, universitaires, professionnels du droit et amateurs d'histoire.

> Retrouvez l'ouvrage sur le site de la documentation française