Ressources humaines

Lancement d’une nouvelle modalité de recrutement des auditeurs au Conseil d’Etat

Le Conseil d’Etat lance le recrutement de deux auditeurs par la nouvelle voie d’accès à l’institution prévue par la réforme de l’encadrement supérieur de l’Etat, ouverte aux candidats justifiant d’au moins 2 ans d’expérience dans l’administration.

La réforme de la haute fonction publique permet au Conseil d’Etat de recruter dès cet automne, en vue d’une entrée en fonction début 2022, deux auditeurs par la voie du détachement et de réaffirmer ainsi son ouverture à des profils aux parcours professionnels diversifiés : les candidats peuvent provenir de différentes administrations – ministères, inspections générales, préfectures, collectivités territoriales, Sénat, Assemblée nationale etc. – et doivent avoir acquis au moins 2 ans d’expérience dans des fonctions d’administration. Cette nouvelle voie d’accès, mise en œuvre dès 2021-2022, deviendra l’unique voie de recrutement des auditeurs à compter de 2023.

 

Comment postuler ?

Si vous souhaitez postuler, vous devez avoir au moins deux ans d’ancienneté dans un des corps ou cadres d’emplois répertoriés dans l’avis de vacance.
Le dossier de candidature doit être transmis par voie électronique à bureau-recrutements@conseil-etat.fr et comporter les pièces suivantes :
> une lettre de motivation,
> un curriculum vitae détaillé.
La date limite de candidature est fixée au mardi 2 novembre. 

 

Pour en savoir plus : 
> Accéder à la page « Recrutements »
> Carrière, fiche de poste, procédure de recrutement, parcours et témoignages : consulter le dossier de présentation

> Visionner les témoignages de Thalia Breton, auditrice à la section du contentieux et de Thomas Janicot, maître des requêtes à la section du contentieux et de l’intérieur 

(VIDÉO) Pourquoi rejoindre le Conseil d'État ?

Lire la transcription

 

Etre auditeur au Conseil d’État

Un auditeur intègre le Conseil d’État pour une durée de trois ans, au cours desquels il exerce les fonctions de rapporteur à la section du contentieux puis au sein d’une section administrative. Il s’agit d’une fonction essentielle au bon fonctionnement de l’institution. « En tant que rapporteur, on est le premier à poser un regard sur le dossier, à l’analyser en explorant les différentes pistes qu’il offre. On apprend à débattre sur des sujets très variés, à transformer des problèmes qui se posent de manière très brute et très complexe en des questions simples sur lesquelles reposera un raisonnement juridique qui sera examiné de manière collégiale. » Charles-Emmanuel Airy, rapporteur à la section du contentieux et des finances.

Au terme des trois années de détachement, les auditeurs recrutés pourront être intégrés dans le corps des membres du Conseil d’État, au grade de maître des requêtes, sur proposition d’une commission d’intégration.

 

Web conférence : « Devenir auditeur au Conseil d’État » - 20 octobre 2021

Mercredi 20 octobre, de 16h à 18h, le Conseil d’État organise une web conférence à destination des futurs candidats : « Pourquoi choisir le Conseil d’État ? Quelles sont les missions d’un auditeur ? Ses qualités attendues ? Et comment candidater ? » 
Thierry-Xavier Girardot, secrétaire général du Conseil d’État, Thomas Janicot, maître des requêtes, Thalia Breton, auditrice, et Grégory Brousseau, directeur des ressources humaines répondront à vos questions.
L’inscription est obligatoire auprès de bureau-recrutements@conseil-etat.fr en précisant vos nom, prénom et corps ou cadre d’emploi actuel.