Base de jurisprudence

Analyse n° 420478
Conseil d'État

N° 420478
Mentionné aux tables du recueil Lebon

Lecture du vendredi 27 décembre 2019



19-04-02-03-01 : Contributions et taxes- Impôts sur les revenus et bénéfices- Revenus et bénéfices imposables règles particulières- Revenus des capitaux mobiliers et assimilables- Revenus distribués-

Inclusion - Montants des soldes débiteurs des comptes courants d'associés - Prise en compte, au titre de l'année civile N, du seul accroissement de ces soldes par rapport à l'année N-1 .




En application des articles 109, 111 et du 3° de l'article 120 du code général des impôts (CGI), doivent être regardés comme des revenus distribués, sauf preuve contraire, les montants des soldes débiteurs des comptes courants ouverts dans les écritures d'une société au nom de ses associés, actionnaires ou porteurs de parts au 31 décembre de l'année en cause. En cas de variation de ce solde d'une année civile sur l'autre, seule la différence positive entre ces deux soldes peut légalement être incluse dans le revenu imposable de l'associé, l'actionnaire ou le porteur de parts pour l'année en cause.