Événement

Hommage à Richard Descoings, conseiller d’État, directeur de Sciences Po

Passer la navigation de l'article pour arriver après Passer la navigation de l'article pour arriver avant
Passer le partage de l'article pour arriver après
Passer le partage de l'article pour arriver avant

Le vice-président, les membres et les agents du Conseil d’État ont appris avec une vive émotion la nouvelle de la disparition le 3 avril 2012 de Richard Descoings, conseiller d’État, directeur de l’Institut d’études politiques de Paris et administrateur général de la Fondation nationale des sciences politiques.

Grand serviteur de l’Etat, Richard Descoings a œuvré tout au long de sa carrière en faveur du développement de l’éducation, en particulier dans le domaine de l’enseignement supérieur. Par son action remarquable à la tête de l’Institut d’études politiques de Paris depuis 1996, il a placé cette école parmi les établissements de référence en France et au niveau international.

Entré au Conseil d’État en 1985 à sa sortie de l’ENA (promotion Léonard de Vinci), Richard Descoings a servi au sein du Conseil comme rapporteur et commissaire du Gouvernement à la section du contentieux. Il a également été rapporteur général adjoint de la section du rapport et des études. De 1991 à 1993, il fut successivement conseiller technique pour les questions d’éducation au cabinet du ministre délégué au budget, puis chargé de mission auprès du ministre d’Etat, ministre de l’éducation nationale et de la culture.

C’est à Sciences Po que Richard Descoings a donné sa pleine mesure dès 1989 – 1991, en tant que directeur-adjoint, puis à partir de 1996 comme directeur de cette institution et administrateur général de la Fondation nationale des sciences politiques, fonctions auxquelles il a accédé à moins de 38 ans. Richard Descoings a accompli rue Saint Guillaume une œuvre considérable. Il a refondé la stratégie de cet établissement, profondément transformé la scolarité, ouvert Sciences Po sur l’international, accru de manière très substantielle ses effectifs à Paris et dans les régions et favorisé l’accès d’étudiants provenant de tous les milieux sociaux.

Richard Descoings a toujours mis au service de Sciences Po et de l’enseignement supérieur français sa détermination réformatrice, son énergie débordante et son imagination généreuse. Le conseil d’administration de la Fondation nationale des sciences politiques, successivement présidé par René Rémond puis Jean-Claude Casanova, et le conseil de direction de Sciences Po, présidé par Michel Pébereau, n’ont cessé de lui apporter un soutien sans faille.

Richard Descoings s’était aussi récemment investi avec succès dans le projet « Sorbonne Paris Cité » qui vient d’être lauréat des « initiatives d’excellence » selectionnées par un jury international à la suite de l’appel d’offres du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Le vice-président, les membres et les agents du Conseil d’État rendent un hommage appuyé à Richard Descoings qui a été un acteur déterminant du renouveau de Sciences Po et du rayonnement de notre enseignement supérieur et dont le talent et l’engagement exceptionnels resteront des sources d’inspiration. Ils assurent de leur très vive sympathie les membres de la famille de Richard Descoings ainsi que les équipes, le corps enseignant et les élèves de Sciences Po.